Nantes: La fontaine à potabiliser l’eau qui pourrait changer le monde

Il est possible de bâtir un système de microfinance autour du point d’eau.

 

ENVIRONNEMENT La Safe Water Cube, inventée par un Nantais, fournit 1000 litres d’eau potable par heure sans électricité ni maintenance..

Jean-Paul Augereau, 49 ans, inventeur de la Safe water cube.
Jean-Paul Augereau, 49 ans, inventeur de la Safe water cube. – Safe water cube

Frederic Brenon

L’accès à l’eau potable est l’une des problématiques sanitaires majeures dans le monde. Près d’un milliard de personnes en sont dépourvues et des millions en meurent chaque année. C’est pour lutter contre ce fléau et « donner un sens » à sa vie que Jean-Paul Augereau, 49 ans, s’est donné pour mission il y a six ans de trouver une « solution adaptée à toutes les situations, notamment aux villages reculés ».

Les heures de travail passées chez lui, à Carquefou, dans la banlieue nantaise, ont payé et accouché de la Safe Water Cube, un cube en inox mobile mesurant 1,20 m de haut.

Elle élimine les bactéries et virus

« Elle permet de potabiliser n’importe quelle eau de surface, y compris boueuse, que ce soit une mare, un puits ou une rivière, explique Jean-Paul Augereau. Elle fonctionne sans électricité et, surtout, sans maintenance, si ce n’est un entretien avec de l’eau et du vinaigre, un produit qu’on trouve relativement partout. »

Et comment ça marche au juste ? « On verse ou on pompe l’eau dans la cuve de la machine puis on actionne une simple pompe manuelle. L’eau va franchir cinq étapes de filtration mécaniques. La dernière phase est une filtration céramique extrêmement fine qui fait obstacle aux bactéries et virus. A la fin, l’eau ressort potable par un robinet. » *

Quinze exemplaires partent pour Haïti

La Safe Water Cube peut produire ainsi 1000 litres à l’heure, de quoi subvenir aux besoins d’un millier de personnes. « Il existe d’autres systèmes ressemblant mais sa capacité la rend unique au monde », assure Jean-Paul Augereau.

La Safe water cube, machine à produire de l'eau potable.
La Safe water cube, machine à produire de l’eau potable. – Safe water cube

L’invention a convaincu la ville de Nantes depasser commande de quinze exemplaires afin de les expédier sur l’île d’Haïti, dévastée récemment par l’ouragan Matthew. Les fontaines vont quitter la France ce lundi et être acheminées en fin de semaine.

« Fabuleux pour les habitants concernés »

La Safe Water Cube, brevetée et produite par un fonds de dotation, coûte 5.500 euros livrée. Une dizaine de fontaines ont, depuis janvier, déjà été expédiées au Bénin, au Sénégal, en Inde, au Sri Lanka, grâce au financement d’associations. Un projet de livraison de 300 fontaines en Côte d’Ivoire est aussi en discussion.

« Quand on va sur place, on se rend compte que l’arrivée de la Safe Water Cube est fabuleuse pour les habitants concernés, se réjouit Jean-Paul Augereau. Ils sont bien conscients de leur situation et comprennent tout de suite les changements dans leur vie que la machine peut procurer. »

Ce contenu a été publié dans Microéconomie, Microfinance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.